2ème semaine de formation

Ce sont près de 500 jeunes qui auront été formés à l’entrepreneuriat durant ces 2 semaines, au sein de l’hôtel Kakanyero, dans le centre de Gulu. Chaque session de formation a duré 3 jours. Les 2 formateurs, enseignants à l’université de Gulu, ont transmis aux jeunes les compétences clés pour démarrer et développer leur propre business.

Le dernier jour de formation est consacré à la présentation des business plan que les jeunes ont du élaborer en groupe. Il s’agit alors de présenter l’entreprise qu’ils souhaitent lancer, le budget qu’ils ont prévus, la clientèle ciblée,…

Avec Robin, permanent chez VSO et Badelog, volontaire hollandaise, nous étions présents pour représenter VSO et nous assurer que la formation se déroule pour le mieux.

Les jeunes semblent satisfaits de la formation qu’ils ont suivi. Maintenant, charge à eux de mettre en application ce qu’ils ont appris lors de cette formation.

Démarrage des formations

Hier, nous avons démarré les formations des jeunes. L’objectif de ces formations de 3 jours est de former les jeunes de Gulu aux notions d’entreprenariat et qu’ils apprennent à créer un business plan. Ainsi, ce sont près de 500 jeunes qui vont être formés durant 2 semaines.

Les jeunes sont très impliqués lors des formations et sont amenés à travailler en groupe sur des situations concrètes. A l’issu de cette formation, ils seront invités à s’inscrire à une autre formation, plus technique cette fois-ci, en fonction de leur projet (conduite de véhicules, cuisine, couture, mécanique, agriculture, élevage d’animaux…).

VSO les accompagnera alors pour la création de leur business, en finançant notamment du matériel pour les projets les plus prometteurs.

1ère phase du projet YEEP

Cette semaine, nous avons commencé les rencontres avec les jeunes de Gulu. L’objectif de ces rencontres est de leur présenter le projet YEEP (Youth Employment Enhancement Project / projet de formation des jeunes avec pour objectif d’améliorer leur employabilité) et de procéder aux vérifications de leur dossier (il y a plusieurs critères à respecter).

Lors de chaque réunion, nous nous présentons avec Badelog et ensuite les réunions se déroulent dans le langage local. Autant dire, que je ne comprends pas un mot ! Mais connaissant le projet, j’arrive à suivre l’avancée des réunions. Entre l’anglais et le langage local, mon cerveau chauffe !

Toutes les réunions  commencent avec 2 à 3 heures de retard, mais ici, pas de panique ! Cela semble normal. Quelques jeunes filles viennent avec leurs enfants et ne nous les entendons pas de la réunion, ils sont vraiment très calmes. Parfois, quelques poules viennent nous rejoindre dans les réunions ! Vraiment très différent de nos réunions en France !

J’ai noté aussi qu’au début de chaque rencontre, tout le monde se présente, imaginez le temps que cela peut prendre quand on est 60 dans la salle !

La semaine prochaine, nous avons encore quelques rencontres prévues et ensuite nous convoquerons les jeunes sélectionnés aux 2 premières journées de formation.

Découvertes !

Marché couvert à Gulu
Centre de Gulu

Cette semaine fut chargée de nouvelles découvertes ! Tout d’abord le week end dernier, première visite du centre de Gulu.

Finalement, Gulu est plus grand que je ne l’imaginais. La rue principale est bordée de petites shops, d’activités diverses (vente de téléphones, coiffure, nourriture, vêtement sur mesure…). Le trafic y est abondant de bodas bodas et je n’ai croisé pas le moindre touriste, cela est vraiment dépaysant !

Mais mon endroit favori reste le marché couvert ! Que de saveurs ! De nombreux étales de fruits & légumes, où l’on découvre et redécouvre bananes, ananas, avocats, gingembre, tomates…vraiment très agréable ! A côté, les stands de poissons et de viandes, qui je dois l’avouer me donne moins envie…mon estomac ne me le pardonnerait pas !
Enfin, de nombreuses échoppes de couturières et tailleuses, métiers devenus bien rares en France. Je pense me laisser tenter une prochaine fois par une robe sur mesure, unique en son genre j’en suis sure !

Quelques établissements fréquentés par les expatriés, où l’on peut déguster de nombreux plats européens, sont également présents dans le centre.

Peu loin de l’hôtel ou je loge actuellement, il y a un hôtel avec piscine, que j’ai testée, très appréciable pour se rafraîchir, ici la température moyenne en journée est de 37 degrés ! Il y a également une salle de sport ou je vais de temps en temps pour me dépenser un peu (important pour le moral aussi !).

Côté professionnel, j’appréhende ma mission de jour en jour et il n’est pas toujours simple de savoir comment je peux apporter mon aide. Un planning est établi à la semaine mais il est vrai qu’il est rarement suivi ! Je m’adapte au fonctionnement ougandais et tente d’être le plus flexible possible !

Cette semaine, j’ai visité quelques jeunes entrepreneurs que VSO accompagne, l’accueil est toujours très amical et souriant. Ces jeunes sont passionnés par leur métier et cela fait vraiment plaisir à voir 🙂

Visite du salon de coiffure et d’esthétique d’Emilliana
Visite d’un entrepreneur en menuiserie

A suivre !

1ers jours à Gulu !

Me voici bien arrivée à Gulu, depuis mercredi. Le trajet a duré environ 5 heures, et si je retiens une chose de la route c’est « tout droit » ! En effet, après être sortie de Kampala, nous avons suivi la route principale qui remonte vers le nord du pays.

Nous avons ainsi pu profiter des paysages environnants, qui se composaient essentiellement de verdures. Nous avons traversé quelques villages, toujours très animés par le bruit des nombreux « bodas bodas » ! J’ai pu également observer le long de la route quelques habitations typiques, des petites huttes.

Je suis donc bien arrivée, pour le moment je loge encore à l’hôtel, le temps que l’organisation me réserve une maison, que je vais partager avec Badelog. A Guku, le temps n’est pas le même qu’à Kampala, il fait très chaud et sec ! Il doit faire environ 35 degrés voire plus à certain moment de la journée.

J’ai donc rencontré mes collègues au bureau de VSO et appris davantage sur ma mission ici. Je partagerai les informations concernant mon projet dans l’onglet « projet » de mon blog.

J’ai également eu l’opportunité de participer à plusieurs réunions avec des acteurs locaux. Ici, chaque réunion (en dehors de VSO) débute par une prière. Bien entendu, aucune obligation pour nous ! Les échanges se déroulent dans le calme, chaque participant prend la parole une fois son tour, les échanges se font dans la plus grande bienveillance. De plus, avant chaque réunion, nous devons noter notre nom et coordonnées dans un registre.

Un petit mot sur le timing ! Patience ! C’est ma nouvelle devise J Un petit exemple, au restaurant, nous attendons entre la commande et l’arrivée des plats, en moyenne 50 minutes ! Heureusement, les plats sont très bons, ce qui nous réconforte et les serveurs toujours souriants et agréables !

Les locaux sont très sympathiques avec Badelog et moi, et toujours très heureux de nous saluer.
Ce week end, nous avons prévu de visiter le centre de Gulu, et de profiter de la piscine d’un hôtel voisin…

Première semaine à Kampala

On est lundi et cela fait maintenant une semaine que je suis à Kampala. Je devais, avec Badelog, partir pour Gulu, notre destination de travail aujourd’hui, mais l’organisation ougandaise en a voulu autrement !

Nous avons profité de cette première semaine pour nous informer davantage sur notre projet, recevoir des informations concernant la sécurité ici en Ouganda ainsi que des conseils sanitaires et bien entendu rencontrer l’équipe de VSO à Kampala. Nous avons maintenant un numéro de téléphone ougandais et demain matin nous récupérerons notre pc de fonction.

Nous en avons également profiter pour faire un peu de tourisme et visiter cette ville qui ne dort jamais. Je vais poster quelques photos de ce que nous avons visité dans le menu « à la découverte de l’Ouganda » si la connexion le veux bien !

Quelques images qui me viennent en pensant à ma première semaine : tout d’abord la gentillesse des ougandais, toujours souriants et ouverts à la discussion; le trafic, mon dieu, il faut être prudent ! Entre les bodas bodas (taxis motos), les voitures et les piétons qui déboulent de partout, c’est un peu sauve qui peut ici ! et enfin la notion du temps qui diffère de notre timing européen, ici on prend le temps de faire les choses, et on apprend à patienter (ce qui me fait du bien !) !

Demain c’est le départ (si il n’y a pas de changement entre temps !) vers Gulu 🙂 Nous en avons pour 5h de trajet…Hâte de voir les paysages qui borderont notre route !

Bien arrivée :)

Bien arrivée à Kampala, première journée d’immersion avec un briefing sécurité et santé ce matin et un après-midi découverte des alentours, en compagnie de Badelog, mon homologue hollandaise.

Je vais finalement rester une semaine dans la capitale, et devrais faire le trajet jusqu’à Gulu lundi prochain.